Fuji-X Photographer

Photographe, j’enseigne la photographie depuis 8 ans dans différents cours et ateliers que j’organise en Suisse Romande. J’ai la chance d’entendre les attentes de nombreux photographes et de manipuler toutes sortes d’appareils de gammes et de marques les plus connues.

J’ai découvert le Fuji X100 en 2012. Lors de la préparation d’un voyage au Sri-Lanka. Il était censé être mon « petit boitier du soir », mais il a très vite remplacé mon gros D800 et ses zooms volumineux.

Avec son équivalent 35mm, il est devenu mon boitier principal, laissant au Nikon le soin de faire les images pour lesquelles il me fallait une focale plus longue.

Photo 1 : X100 | 23mm | f2.8 | 1/15 sec | 1600 ISO

Photo 2 : X100 | 23 mm | f2.8 | 1/50 sec | 800 ISO

X100 | 23mm | f2.8 | 1/15 sec | 1600 ISO

En 2013, après un workshop que j’ai organisé avec Eric Bouvet à Lausanne, j’ai craqué pour le fabuleux X-Pro1. En lui ajoutant progressivement quelques focales fixes, du petit 18 au 85mm, en passant par les 23 et 35mm, j’avais tout ce qu’il me fallait pour créer mes images !

Depuis mon passage chez Fuji il y a 3 ans, je n’utilise plus de zooms et j’en suis heureux ! Ces objectifs à grande ouverture m’ont permis de retrouver des sensations perdues depuis longtemps.

Photo : X-Pro1 | 35mm | f8 | 1/250sec | 200 ISO

JPVF0752

En photographie de voyage, les appareils Fuji-X me permettent de réduire la taille et le poids de mes bagages et de me rapprocher des gens tout en conservant une qualité d’image irréprochable.

De plus, l’excellente qualité de fabrication des appareils et des objectifs de la gamme Fuji-X me permet de voyager sereinement sans craindre chocs, éclaboussures ou aléas de la météo.

Photo : X100T | 23mm | f5.6 | 1/1600 sec | 200 ISO

JPVF1979

L’un des aspects important pour moi est d’être discret, silencieux et surtout non-intrusif lors de mes prises de vues.

Pour mes portraits sur le vif ou posés, que ce soit avec un 23mm f1.4 ou un 85mm f1.2, je dispose, avec les appareils Fuji–X, des outils de rêve pour travailler en basses lumières.

Photo : XT-1 | 56mm | f1.2 | 1/90sec | 3200 ISO

JPVF6688

Lors de mon projet avec des réfugiés par exemple, en 2014, il était primordial pour moi de travailler « petit » afin de ne pas m’imposer et de garder une certaine humilité face à leur parcours et leurs conditions de vie rudimentaires.

Photo 1 : XT-1 | 56mm | f1.2 | 1/80sec | 400 ISO

Photo 2 : X-Pro 1 | 56mm | f1.4 | 1/80 sec | 640 ISO

En photographie de concert, le X-Pro 1 n’était par contre pas à la hauteur de mes attentes. J’avais besoin d’un AF plus performant et c’est le X-T1 qui me l’a apporté par la suite. Quand j’ai acheté mon premier X-T1 en 2014, j’ai eu l’impression de trouver l’appareil photo ultime ! J’ai été immédiatement conquis par son viseur électronique incroyablement lumineux.

Avec son 85mm f1.2, j’ai aujourd’hui entre mes mains un outil parfait pour le portrait et la scène. Equipé du 23mm – ma focale fétiche – ou d’un 35, j’en fais un compagnon idéal pour la rue et le reportage.

Photo 1 : XT-1 | 23mm | f1.4 | 1/100 sec | 4000 ISO

Photo 2 : XT-1 | 23mm | f2.8 | 1/400 sec | 5000 ISO

Avec le système Fuji-X, j’ai trouvé une alternative à mes Reflex trop gros et trop lourds et, cerise sur le gâteau, mes images ont moins besoin de post-production.

J’ai remplacé mon « vieux » X100 par le X100T, qui vit habituellement dans la poche de ma veste et est toujours prêt pour saisir une situation de rue. Je peux dire que j’ai désormais complètement basculé du coté X de la photo.

Photo 1 : X100-T | 23mm | f4.5 | 1/950sec | 200 ISO

Photo 2 : X100-T | 23mm | f4.5 | 1/950sec | 200 ISO

Eté 2016 je mets la main sur le X-Pro 2. Avec son viseur décentré je retrouve les belles sensations du X-Pro 1 mais avec des avancées technologiques majeurs. : Un capteur qui passe de 16 à 24 mios de pixels, une sensibilité améliorée, une redistributions des boutons sur l’arrière du boitier et une drôle de molette pour la gestion des ISO couplée à la commande de vitesse. Le X-Pro 2 voit arriver un nouveau « joystick » qui permet un positionnement rapide et précis de la mise au point.

J’ai utilisé ce X-Pro 2 en portraits comme en reportage, une vrai merveille… toutefois après avoir mis l’œil dans le viseur du X-T1 je regrette que Fuji n’ait pas agrandi le viseur du X-Pro 2 qui reste plus petit et plus sombre que celui du X-T1. J’attends donc avec impatience le suivant…

Photo 1 : X-Pro2  | 90mm | f2.8 | 1/3000sec | 200 ISO

Photo 2 : X-Pro2 | 56mm | f2 | 1/200sec | 200 ISO

Le 8 septembre 2016 voilà qu’arrive par la poste le tant attendu Fuji X-T2…
Imaginez : 24 mios de pixels, un grand viseur dégagé et lumineux, un joystick pour la mise au point (et d’autres fonctions), un écran orientable sur 2 axes, des ISOs à profusion. Voilà un appareil prêt à affronter toutes les situations et toujours dans un format et un encombrement réduit.

Photo 1 : X-T2  | 23mm | f5 | 1/850sec | 200 ISO

Photo 2 : X-T2 | 56mm | f7.1 | 1/800sec | 200 ISO

Photo 2 : X-T2 | 35mm | f2.8 | 1/750sec | 200 ISO

J’utilise quotidiennement deux X-T2, un X-T1 et un X100T. Ces boitiers sont devenus mes compagnons de tous les jours.

Fujicalement vôtre,
Jean-Pierre